Que faire?

Que faire si on se confie à moi ou si je suis témoin?

  • Prenez au sérieux ce que vous venez d'entendre ou de voir; n'essayez pas de minimiser les faits ou de les tourner en dérision et ne blâmez pas la personne harcelée.
  • Le cas échéant, n'hésitez pas à dire que vous croyez qu'il s'agit de harcèlement (sexuel, discriminatoire, psychologique, criminel, etc.).
  • Faites savoir à la personne qu'elle n'a pas à accepter un tel comportement et informez-la de l'existence d'une Politique contre le harcèlement à l'Université de Montréal.
  • Suggérez à la personne d'entrer en contact avec le Bureau d’intervention en matière de harcèlement ou d’en parler avec une personne en autorité en qui elle a confiance.
  • Si vous êtes une personne en autorité, vous avez la responsabilité de faire cesser le harcèlement. Au besoin, consultez le Bureau d'intervention en matière de harcèlement ou la Direction des ressources humaines avant d'agir.
  • Rappelez-vous que le soutien que vous apportez à la personne harcelée fera une très grande différence dans la recherche d'une solution.

Consultez la liste des ressources sur le campus et des ressources hors campus.

Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer, version 6.0 et ultérieures, et Netscape, version 6.0 et ultérieures.