Passer au contenu

/ Logo HEC Montréal Bureau d'intervention en matière de harcèlement

Je donne

Harcèlement ou conflit : Quelle différence?

Un conflit est un affrontement d’idées, de besoins, d’intérêts et de sentiments qui émergent de la personnalité de chacun, de ses buts, perceptions ou valeurs. Nous vivons tous des conflits intérieurs, comme nous entrons tous en conflit avec les autres. Certains peuvent être résolus rapidement et d’autres, non.

Bien que les conflits reposent sur le choc des différences, une solution satisfaisante pour chacune des personnes ou des groupes impliqués passe par la recherche d’un terrain commun. Très souvent, les émotions intenses, les zones qui sont non négociables (par exemple : les valeurs sociales et religieuses) et les perceptions négatives de l’autre et de ses intentions viennent bloquer la voie vers une solution satisfaisante. Dans tous ces cas, le soutien d’une tierce partie neutre peut aider à dénouer les impasses.

Un conflit, même intense, se différencie du harcèlement. Lorsque les protagonistes utilisent des stratégies collaboratives pour le régler, que le respect est au cœur des échanges, que les communications ne glissent pas vers l’incivilité, ni toute autre forme de violence ou d’intimidation, la situation reste dans la limite de ce qu’est un conflit.

Le conflit devient un incubateur à harcèlement lorsque :

  • les relations et les communications impliquent des conduites vexatoires;
  • l’autre est devenu à nos yeux la source du conflit;
  • les relations se dégradent et impliquent des paroles, des attitudes ou des comportements empreints d’incivilité, de violence.

Il est dès lors urgent d’agir car les risques qu’une situation de harcèlement se développe sont accrus. L'aide d'une tierce partie neutre peut être nécessaire.

Accompagnement du BIMH

Les professionnels du BIMH peuvent agir à titre de tierce partie neutre pour soutenir les personnes ou les groupes lors de conflits afin de trouver des solutions dans une dynamique relationnelle respectueuse.

Dès les premiers contacts avec le BIMH, la personne qui consulte peut s’attendre à être écoutée, supportée, conseillée et, au besoin, orientée vers des ressources appropriées pour l’aider à mieux composer avec la situation. Après l’évaluation des difficultés présentées, les conseillers et les conseillères du BIMH peuvent proposer différents types d’intervention :

  • Recherche d’une entente sur des solutions acceptables;
  • Intervention dans le milieu;
  • Médiation.

L’objectif des interventions est de soutenir les protagonistes pour résoudre le conflit et les outiller afin que la dynamique relationnelle se poursuive dans un cadre respectueux.

Pour en savoir plus, consultez la fiche thématique sur les 7 étapes de la résolution de conflits.